Barème des salaires des 5 branches des industries alimentaires diverses en 2023

Convention collective des cinq branches des industries alimentaires diverses | IDCC 3109 – Brochure JO N° 3384 | Mise à jour des salaires 2024

Selon l’avenant n° 19 du 9 juin 2023 relatif aux salaires minimaux (BOCC 2023-29 TRA du Journal officiel), ci-dessous le nouveau barème des salaires au 1ᵉʳ juillet 2023 de la convention collective nationale des 5 branches industries alimentaires diverses du 21 mars 2012(Brochure JO N° 3384 – IDCC 3109).

Le nouveau barème conventionnel des salaires 2023 permet de savoir :

  • Combien gagne un ouvrier ?
  • Quelle est l’échelle des salaires des cinq branches des industries alimentaires diverses en 2023 ?
  • Combien peut gagner un employé des cinq branches des industries alimentaires diverses selon sa formation, l’ancienneté et l’expérience ?

Il s’agit des minima garantis de salaire brut pour 35 heures hebdomadaires (en euros) ou 151,67 heures par mois selon le coefficient qui vous est attribué.

Rémunérations minimales 2023 des 5 branches des industries alimentaires diverses
Salaires des cinq branches des industries alimentaires diverses en 2023

Le coefficient est une information qui doit impérativement figurer sur la fiche de paie et dans le contrat de travail. En cas d’absence de ces informations ou d’erreur, il convient de consulter la convention collective de l’entreprise et de contacter les ressources humaines ou le dirigeant de l’entreprise.

Barème des salaires de la convention collective des 5 branches des industries alimentaires diverses en 2023

CatégorieNiveauÉchelonPointsSalaire annuel (ancienneté > ou = 1 et < 3 ans)Salaire annuel (ancienneté > ou = 3 ans)Salaire mensuel brut au 1er juillet 2023
O/ENiveau 1E112 à 15 points22 240,24 €22 765,60 €1 751,20 €
E216 à 19 points22 416,39 €22 945,91 €1 765,07 €
E320 à 23 points22 589,87 €23 123,49 €1 778,73 €
Niveau 2E124 à 27 points22 763,10 €23 300,81 €1 792,37 €
E228 à 31 points23 065,61 €23 610,47 €1 816,19 €
E332 à 35 points23 475,57 €24 030,11 €1 848,47 €
Niveau 3E136 à 39 points24 011,51 €24 578,71 €1 890,67 €
E240 à 43 points24 371,94 €24 947,65 €1 919,05 €
E344 à 47 points24 859,11 €25 446,33 €1 957,41 €
TAMNiveau 4E148 à 51 points25 590,50 €26 195,00 €2 015,00 €
E252 à 55 points26 377,90 €27 001,00 €2 077,00 €
Niveau 5E156 à 59 points27 546,17 €28 196,87 €2 168,99 €
E260 à 63 points29 483,81 €30 180,28 €2 321,56 €
Niveau 6E164 à 67 points31 421,58 €32 163,82 €2 474,14 €
E268 à 71 points34 769,81 €35 591,14 €2 737,78 €
CadresNiveau 7E172 à 75 points36 915,84 €36 915,84 €2 839,68 €
E276 à 79 points38 260,30 €38 260,30 €2 943,10 €
Niveau 8E180 à 83 points39 863,98 €39 863,98 €3 066,46 €
E284 à 87 points53 456,91 €53 456,91 €4 112,07 €
Niveau 9E188 à 90 points67 049,58 €67 049,58 €5 157,66 €
Salaires de la convention collective des 5 branches des industries alimentaires diverses en 2023

Il est important de rappeler que les salaires conventionnels constituent des seuils minimaux. Par conséquent, les entreprises peuvent ajuster les rémunérations et les avantages offerts à leurs employés selon leurs capacités et du contexte économique et social.

Barème d’assiettes de primes en 2023

CatégorieNiveauÉchelonPointsMontant au 1er juillet 2023
O/EN1E112 à 15 points970,63 €
E216 à 19 points1 028,97 €
E320 à 23 points1 082,02 €
N2E124 à 27 points1 140,36 €
E228 à 31 points1 150,97 €
E332 à 35 points1 156,27 €
N3E136 à 39 points1 177,49 €
E240 à 43 points1 182,79 €
E344 à 47 points1 198,70 €
TAMN4E148 à 51 points1 214,62 €
E252 à 55 points1 326,00 €
N5E156 à 59 points1 432,08 €
E260 à 63 points1 543,46 €
N6E164 à 67 points1 649,54 €
E268 à 71 points1 766,23 €
Primes en 2023

Indemnités 2023

L’indemnité forfaitaire opération d’habillage-déshabillage mensuelle reste fixée à 8,10 € au 1ᵉʳ juillet 2023.

Arrêté d’extension

L’arrêté d’extension de l’avenant, en date du 4 septembre 2023, a été publié au Journal officiel le 4 octobre 2023 par le ministère du Travail.

Date et durée d’application de l’avenant

L’avenant est applicable aux entreprises des 5 branches des industries alimentaires diverses à compter du 1er juillet 2023 pour une durée indéterminée.

Télécharger le dernier avenant officiel des salaires 2023 des 5 branches des industries alimentaires diverses

À télécharger l’avenant n° 19 du 9 juin 2023 des salaires des 5 branches des industries alimentaires diverses au format PDF :

Foire aux questions (FAQ) sur le dernier barème des salaires des 5 branches des industries alimentaires diverses

Vidéo : les salaires conventionnels et le SMIC

Découvrez les règles qui encadrent les salaires minimums conventionnels et le salaire minimum de croissance (SMIC) en France. En cas de non-respect, il est possible de demander à son employeur un rappel de salaire, dans les limites de la prescription applicable (cinq ans).

Les salaires minimums conventionnels et le SMIC : tout ce qu’il faut savoir — Informations mises à jour au 1ᵉʳ janvier 2024

Achetez votre convention collective

Pour acheter la convention collective de votre entreprise, commandez directement le livre auprès des Éditions Uttschei sur la plate-forme Amazon. Simple et rapide :

Télécharger une convention collective
Acheter la convention collective de votre entreprise

Recevez la convention collective nationale imprimée à la date de votre commande, assurant l’inclusion des toutes dernières mises à jour, pour une référence toujours à jour. Cliquez sur l’image pour en bénéficier.

Énormément d’aspects qui encadrent votre vie professionnelle sont traités dans votre convention collective. Celle-ci regroupe tous les accords établis entre les syndicats de salariés et les employeurs de votre domaine d’activité. L’objectif d’une convention collective est de compléter et d’améliorer les dispositions du Code du travail.

Domaines d'activités de la convention

La convention collective des 5 branches des industries alimentaires diverses s'applique aux salariés des entreprises sur l'ensemble du territoire national, y compris les départements d'outre-mer, ayant les activités principales suivantes :

Code NAFDomaines d'activités
10. 39BTransformation et conservation de fruits en qui concerne notamment : la fabrication d'aliments à base de coque (à l'exclusion de châtaignes et marrons autres que confits), arachides et autres graines, notamment consommés à l'apéritif.
10. 52ZFabrication de glaces, sorbets et crèmes glacées (NAF rév. 2), il s'agit des entreprises qui ne sont pas immatriculées au répertoire des métiers et réalisent toutes les opérations en vue d'élaborer, de fabriquer, de livrer, de servir à la consommation les différents articles résultant de leur fabrication.
10. 61BAutres activités du travail des grains : la fabrication de céréales soufflées, grillées ou autrement transformées (pour le petit déjeuner notamment).
10. 62ZFabrication de produits amylacés pour le tapioca.
10. 72ZBiscotterie, biscuiterie, pâtisserie de conservation.
10. 82ZChocolaterie, confiserie.
10. 83ZTransformation du thé et du café.
10. 84ZFabrication de condiments (y compris fruits et légumes condimentaires : cornichons, olives, etc. ; sauces condimentaires : mayonnaise, ketchup, moutarde, vinaigres) et assaisonnements (épices).
10. 86ZFabrication d'aliments adaptés à l'enfant et diététiques à l'exclusion des laits pour nourrissons.
10. 89ZFabrication d'autres produits alimentaires non classés par ailleurs : au titre de la chicorée, des bouillons et potages, de la levure et des infusions. Fabrication pour entremets, desserts lactés de conservation, petits déjeuners en poudres ou granulés, etc.
Domaines d'activité de la convention collective des 5 branches des industries alimentaires diverses

Le Code NAF (Nomenclature d'Activités Française) d'une entreprise est déterminé par l'INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) selon l'activité principale exercée par l'entreprise.

Fusion des conventions collectives précédentes

La présente convention se substitue intégralement aux conventions collectives suivantes à compter de son extension :

  • Convention collective nationale des industries alimentaires diverses du 27 mars 1969,
  • Convention collective nationale des industries des produits exotiques du 1ᵉʳ avril 1969,
  • Convention collective nationale des industries des biscotteries, biscuiteries, céréales prêtes à consommer ou à préparer, chocolateries, confiseries, aliments de l'enfance et de la diététique, préparation pour entremets et desserts ménagers, des glaces, sorbets et crèmes glacées du 17 mai 2004.

Les principaux métiers exercés

Dans la convention collective des 5 branches des industries alimentaires diverses, les professions suivantes (liste non exhaustive) sont exercées :

AcheteurOpérateur de production
Agent de conditionnementOuvrier en abattoir
Agent de fabricationPréparateur de commandes
Agent de nettoyage industrielQualiticien
CaristeResponsable de la chaîne d'approvisionnement
CommercialResponsable de la sécurité alimentaire
Conducteur de ligneResponsable de ligne
Contrôleur qualitéResponsable de production
EmbouteilleurResponsable logistique
Ingénieur agroalimentaireTechnicien de laboratoire
ManutentionnaireTechnicien de maintenance
Opérateur de découpeTechnicien en hygiène et sécurité
Opérateur de pesageTechnologue en alimentation
Tous les métiers des 5 branches des industries alimentaires diverses
Photo of author

L'équipe éditoriale

La rédaction du site web salaire-minimum.com rassemble des spécialistes du droit social et des ressources humaines. Nous publions régulièrement les nouvelles valeurs du SMIC et des grilles salariales 2024 conventionnelles. Nous publions aussi des articles sur l'actualité juridique, salariale et le pouvoir d’achat.

Augmentation du Smic au 1ᵉʳ janvier 2024 de 1,13 %

Obligations légales salariales en 2024

Le salaire versé au salarié doit toujours être supérieur au minimum conventionnel et légal (Smic). Au 1ᵉʳ janvier 2024, le Smic (salaire minimum interprofessionnel de croissance) a été revalorisé de 1,13 % venant se substituer aux 1ᵉʳˢ niveaux des dernières grilles salariales conventionnelles pour 2024.

Valeurs du Smic au 1ᵉʳ janvier 2024

Le salaire minimum brut horaire (Smic) est de 11,65 euros au 1ᵉʳ janvier 2024. Pour un salaire mensuel brut de 35 heures hebdomadaires, soit 151,67 heures, le Smic est de 1 766,92 euros. Enfin, annuellement, il est de 21 203,00 euros bruts.

En savoir plus

Pour en savoir plus, sur la dernière revalorisation du Smic en 2024, nous vous invitons à consulter l’article : le salaire minimum de croissance (Smic) au 1ᵉʳ janvier 2024. Il convient de souligner que les salaires conventionnels représentent des montants planchers. Ainsi, les entreprises peuvent adapter les rémunérations et les avantages octroyés à leurs salariés en fonction de leurs possibilités et du contexte économique et social.

FAQ sur les salaires minimums conventionnels

Qu'est-ce que le salaire minimum conventionnel ?

  • Le salaire minimum conventionnel est fixé par les conventions collectives de branche pour chaque catégorie d'emploi. Il est négocié par les partenaires sociaux (syndicats et employeurs). Les salaires minimums conventionnels sont le résultat de négociations entre les partenaires sociaux (syndicats des salariés et patronaux) et font l’objet de mises à jour régulières. Important, les salaires 2024 doivent être supérieurs aux dernières valeurs du SMIC (janvier 2024). À noter, que souvent, les premières tranches des grilles salariales se font rattraper par le SMIC en raison de son mécanisme d'augmentation automatique en période d'inflation. Les salaires mensuels publiés correspondent à une durée de travail de 35 heures.

En quoi le SMIC est-il différent du salaire minimum conventionnel ?

  • Le SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance) est le salaire minimum légal en France, applicable à tous les travailleurs, quelle que soit leur activité. En revanche, le salaire minimum conventionnel est propre à chaque branche professionnelle.

Les salaires minimums conventionnels sont-ils les mêmes partout en France ?

  • Non, les salaires minimums conventionnels peuvent varier d'une région à l'autre en fonction des conventions collectives de branche et des accords régionaux spécifiques.

Est-ce que les salaires minimums conventionnels sont révisés chaque année ?

  • Oui, les salaires minimums conventionnels sont réévalués chaque année lors des Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) entre les partenaires sociaux. La fréquence de ces révisions varie selon chaque convention collective. Il est à noter que dans certaines branches, les négociations peuvent être bloquées faute d’accord entre les partenaires sociaux, ce qui empêche la mise à jour des grilles salariales.

Comment vérifier mon salaire minimum conventionnel pour 2024 ?

  • Pour vérifier votre salaire minimum conventionnel, vous pouvez :
    - Consulter votre convention collective sur le site Légifrance.
    - Entrer en contact avec votre employeur.
    - Contacter les représentants syndicaux.
    - Visiter notre page web récapitulative sur les derniers salaires conventionnels pour l'année 2024.

Quelles sont les augmentations prévues pour les salaires minimums conventionnels en 2024 ?

  • Les augmentations prévues pour les salaires minimums conventionnels en 2024 varient selon les secteurs et les résultats des négociations collectives. Pour des informations précises, il est recommandé de se référer aux publications des fédérations professionnelles et aux accords de branche signés.

Que faire en cas de non-respect par mon employeur du salaire minimum conventionnel ?

  • Si votre employeur ne respecte pas le salaire minimum conventionnel, il contrevient à la loi et à la convention collective. Vous pouvez :
    - Adresser une réclamation amiable à votre employeur,
    - Contacter l'inspection du travail,
    - Consulter un représentant syndical,
    - Engager une action en justice devant le Conseil de prud'hommes pour obtenir le paiement des salaires dus.

Laisser un commentaire